20.4.17

Songe de ces doux jours et cette petite braise d'un nouveau soleil, montante dans l'âme comme une brise manifeste sur l'océan.

Cheveux aux vents vers l'horizon tu peux sentir l'effleurement de petites ailes de papillons, et ce vide dans tes narines qui s'agitent et s'aiguisent dans la petite braise qui souffle plus bas.
Puis ces grincements comme un écho qui tapent et te répètent ces petits pas. Ces petits bruits qui te tamponnent en te rappelant qu'autrefois, elle était belle, elle était lisse cette petite flamme!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire