17.2.17

6.

C'est la symphonie des vivants, une douceur qui naît parmi les sens,
c'est les flammes qui s'éteignent quand tu brûles encore,
c'est un voyage que tu guettes dans ta quête en équilibre sur l'évidence.
c'est comme ton âme dans l’œil d'une femme
et l'horizon dessine en toi, ces jours étranges trouvant leur sens,
dans l'espérance des oiseaux fous dans l'ciel béant
et tu marcheras loin, loin comme un fardeau dans tes entrailles
ce rêve qui glisse, qui te trépasse, qui souffle en toi,
comme la symphonie des vivants, une douceur qui naît parmi les sens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire